Friday, April 19, 2019

“He’s got the whole wide world in His hands”

Text Size



Le Royaume des cieux (partie 2)
Sermon d’Hans Bulthuis
 
 
 
Ceci est la seconde et dernière partie de l’étude biblique au sujet du  « Royaume des cieux ».
 
Chers frères et sœurs, je commencerai cette étude par la lecture d’une citation connue de Jésus. Vous la trouverez dans Matthieu ch. 16 v. 19.  Vous pouvez la lire avec moi.
Dans ce texte, Jésus dit à ses disciples : « Je te donnerai les clefs du royaume des cieux ; et ce que tu lieras sur la terre, sera lié dans les cieux et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux ».
 
Dans la première partie de cette étude, nous avons constaté que nous croyons en l’évangile du Royaume des cieux.  Nous le croyons et nous en parlons parce que nous pensons que ceci est l’évangile que Jésus Lui-même croyait et dont Il parlait.  Il l’appelait l’évangile du Royaume des Cieux.
 
Mais il y a un problème.  Nous employons des mots et des citations qui sont également employés par d’autres personnes mais avec une signification différente.  C’est pourquoi je veux m’attarder sur un mot que nous connaissons tous bien : c’est le mot « ciel ».
Pour moi, ce mot « ciel » a toujours signifié : l’endroit merveilleux où Dieu habite et où je vais aller quand je mourrai.  Mais ceci n’est qu’une partie de la signification car le mot « ciel » signifie beaucoup plus.
Il existe beaucoup de synonymes pour le terme « ciel » .  on pourrait dire « contrées célestes » mais cette appellation peut être trompeuse parce que le ciel n’est pas un endroit, ni une place ni une région quelque part dans l’univers.  Au lieu de dire « ciel », on devrait dire « cieux ».  On peut également parler d’un monde invisible, du spirituel, de l’invisible ou de l’éternel.
Tous ces termes et expressions désignent la même chose et la Bible les emploie tous.
Donc, moi aussi.
Afin de bien comprendre toutes ces appellations, nous devons retourner à notre connaissance de base.  Nous savons maintenant que « ciel » veut dire «  toutes choses invisibles ».
Mais je peux faire une distinction dans ces choses invisibles. Ainsi on peut dire que le Royaume de Dieu est une partie du ciel : c’est le royaume de la lumière.  Cette lumière ne désigne pas des lampes mais elle doit être comprise au sens figuré.  La lumière, c’est la vie ; c’est où Dieu règne.  Là se trouve Jésus et les saints anges.  Dieu règne à partir de Son trône.  Le mot « trône » est aussi une image ( il ne s’agit pas d’un trône en or) et il désigne la puissance de Dieu.
 
Dieu est esprit et Il envoie Son Esprit Saint.  Tous les enfants de Dieu sont rattachés au royaume de Dieu dans le ciel. Vous et moi.  Donc aussi toutes les personnes qui sont mortes en Jésus.  Tous les justes.  Lisez ceci dans Hébreux ch. 12.  Nous sommes les justes qui se sont approchés de la Jérusalem céleste.  Cette Jérusalem est aussi une image.  Il ne s’agit pas d’une ville terrestre mais de la référence à l’ensemble des âmes sauvées ; c’est-à-dire les justes.  Ces images reviennent souvent dans la bible.
 
Au temps de Moïse, il n’y avait pas d’images. Par exemple : lorsque Moïse ordonnait aux paysans juifs de délier la muselière du bœuf pendant qu’il battait le grain de sorte que l’animal puisse en manger un peu aussi : c’était à prendre littéralement.
Mais, dans le Nouveau Testament , Paul explicite cette loi tout différemment. En référence à cette règle, il parle du « temps plein au service de Dieu ».  C’est donc tout autre chose mais il s’en sert comme d’une image.
Les choses de l’ancien testament sont des exemples à mettre dans la lumière du nouveau testament.  Le nouveau testament parle de choses invisibles.
 
Comment pourrai-je décrire des choses invisibles si je ne les vois pas ? Pouvons-nous savoir à quoi ressemble notre âme, nos pensées, nos sentiments ?  Ces choses sont invisibles et spirituelles. A quoi ressemble Dieu ?  Comment puis-je me représenter la puissance, l’amour ?  Tous ces mots et expressions ne sont pas des choses abstraites comme disent les psychologues, mais des choses spirituelles et elles sont bien réelles.
Paul dit que les choses spirituelles sont éternelles : elles resteront toujours.  Mais les visibles sont temporaires.
Nous disions donc que le royaume de Dieu est dans les cieux. Mais le royaume du diable est aussi dans les cieux car le diable aussi est un être spirituel et il a le royaume de la mort.  Ceci est terrible mais vrai.  Dans le monde spirituel les deux existent.  Donc lorsque je parle des cieux, cela désigne le tout ensemble.
 
Et dans les cieux il y a encore notre personne intérieure.  Notre âme et notre esprit sont immatériels et aussi spirituels. Notre être intérieur appartient au monde invisible : le ciel.  Seul notre corps est matière et il appartient à la terre, à ce qui est visible.
Dès la naissance nous appartenons à deux mondes : l’être intérieur au ciel et le corps à la terre.  Ceci est important pour pouvoir comprendre la parole de Dieu.
Ce sont des principes de base. Nous verrons que notre idée d’ »aller au ciel » était totalement fausse.  Car nous sommes déjà dans le ciel. Et si nous sommes des enfants de Dieu en Christ, nous sommes dans le monde spirituel avec Christ. Et quand nous mourrons, notre corps physique se décomposera mais notre être intérieur restera où il est : en Christ.
 
Comment nous le représenter ?  Je ne le sais pas  Nous pouvons nous représenter les choses terrestres mais pas les spirituelles car le ciel n’est pas un prolongement de la terre.
Si vous voulez lui donner une forme visible, vous vous représenterez peut-être quelque chose d’un peu plus beau que ce qu’il y a de plus beau sur la terre. Est-ce ainsi que vous vous représentez le paradis ?  Et, où se trouve-t-il ?  Quelque part, derrière les étoiles ?  Ah non !
 
Le monde spirituel est une situation.  Et on a besoin de le croire.  Si on veut accepter l’invisible, on a besoin de foi.
Je ne peux pas vous montrer un peu d’esprit car le spirituel n’est pas matériel. Il n’est pas palpable et ne peut être vu. Nous avons besoin de foi pour accepter le fait qu’il existe.
C’est comme cela dans le Nouveau Testament.  Dans l’Ancien Testament, on avait beaucoup moins besoin de croire.  Tant qu’on s’en tenait aux lois de Moïse, comme par exemple ne pas museler le bœuf, ne pas prendre la femme d’autrui, tant qu’on observait les commandements et qu’on donnait sa dîme, on était déclaré juste par la loi de Moïse. Et si on transgressait l’une ou l’autre loi, il suffisait de sacrifier un animal.
Mais, lorsque le grand prêtre mettait ses mains sur le « bouc émissaire », il fallait avoir la foi pour croire que ce sacrifice pouvait pardonner les péchés.  Dans la nouvelle alliance, c’est UNIQUEMENT par la foi que nous pouvons vivre comme des justes.  Les justes vivront par la foi.  Et cette foi est invisible et impalpable. Tout comme l’Esprit Saint est invisible et impalpable.
 
Mais, si vous êtes baptisés dans l’Esprit Saint, alors Il habite en vous.  Quel bonheur !
Après Sa résurrection, Jésus disait : «  Regardez, j’ai un corps de chair », mais en une fraction de seconde Il pouvait être transporté dans le monde spirituel invisible.  Son corps pouvait changer d’une forme matérielle visible  en une forme invisible. Et cette forme est celle que nous recevrons après la résurrection des morts.  Et nous ne pouvons pas non plus nous représenter ce que cela sera.
Hébreux chap. 11 verset 1 dit que nous croyons en des choses qu’on ne voit pas.
Donc si je crois que nous sommes maintenant dans les cieux, cela signifie que notre être intérieur fait partie du monde spirituel, invisible.  Nous, enfants de Dieu, appartenons à la partie des cieux où Dieu habite, le royaume de Dieu et de Jésus.
Jésus a dit à Pierre : Je te donnerai les clefs du royaume des cieux.  Les clefs du royaume des cieux, qu’est ce que cela signifie ?
 
Dans Matthieu ch. 23 v. 13, Jésus dit aux scribes et pharisiens hypocrites : » Malheur à vous ! Parce que vous fermez  le royaume des cieux aux hommes ; vous n’y entrez pas vous-mêmes et vous n’y laissez pas entrer ceux qui le voudraient » .
Fermer le royaume des cieux  signifie enlever la connaissance, la possibilité de faire partie du royaume spirituel et la possibilité d’y être actifs.
Le bébé dans son berceau a un corps matériel qui appartient au terrestre et un corps spirituel qui appartient au monde spirituel.  Ce bébé n’en est pas conscient et actuellement, des millions de personnes ne savent pas non plus que leur être intérieur appartient au monde spirituel.
 
Il y a cependant des personnes qui s’occupent d’occultisme et de sorcellerie et qui en sont conscientes.  Elles savent très bien qu’il existe un monde spirituel avec des esprits.  Mais beaucoup de chrétiens en Europe Occidentale n’en sont plus conscients.
Il est de bon ton de le nier.  Evidemment, le diable est très content si la réalité du monde spirituel disparaît de nos pensées.  Il en allait de même avec les scribes et Pharisiens du temps de Jésus.  Avec toutes leurs lois et règlements, ils mettaient des fardeaux pesants sur les épaules des hommes.  Ces règles concernaient la façon de boire et de manger et elles étaient très strictes et exigeantes.  C’était un rituel pour le monde visible.
Jésus ajouta : Vous liez des fardeaux pesants sur les épaules des hommes et vous-mêmes ne voulez pas les remuer du doigt.
 
Les scribes Sadducéens ne croyaient pas en une vie après la mort.  Ils ne croyaient pas non plus en la résurrection des morts. Ils ne croyaient pas qu’il y avait des anges.  Ils étaient comme des millions de nos contemporains : ils ne savaient pas que leur être intérieur appartient au monde invisible des cieux. Dans ce domaine, ils sont ignorants.
 
Notre Seigneur Jésus a dit qu’Il nous donnerait les clefs du royaume des cieux et ceci signifie qu’il nous donnera la connaissance et la possibilité de voir les réalités spirituelles, de sorte que nous les voyions avec nos yeux spirituels.  Que nous voyions et comprenions le monde spirituel.
 
Dans Apocalypse 6 v. 14, Jean voit qu’une chose terrible va s’abattre sur la terre dans les derniers jours.  Il dit que le ciel se retire comme s’enroule un parchemin. En ces temps-là les livres étaient écrits sur des parchemins roulés. Lorsqu’on déroule le parchemin, on peut le lire, mais lorsqu’on l’enroule, on le ferme.  C’est comme un livre fermé.  Dans les derniers jours, la connaissance des cieux sera fermée.  Beaucoup n’auront pas la moindre idée d’un monde spirituel avec la conséquence qu’ils seront uniquement terrestres et matérialistes, comme aux jours de Noé, mangeant, buvant, s’épousant.
L’homme moderne ne croit plus aux choses spirituelles à l’exception du mysticisme oriental et de l’occultisme.  Ceux-ci s’occupent pleinement de choses spirituelles mais de celles qui se trouvent du mauvais côté, dans les ténèbres.  Les cieux seront comme un livre fermé.
 
Nous remercions le Seigneur d’être venu sur terre il y a deux mille ans et aussi qu’Il reviendra.  Nous sommes à nouveau conscients des cieux qui ont été fermés pendant deux mille ans.  Bien que les Réformateurs aient apporté un soulagement, ils n’ont pas été en mesure de conduire l’église de Christ dans le monde spirituel. Ou de manière incomplète.  Par exemple, certains chrétiens croient qu’un magnétiseur peut avoir reçu son don de Dieu.  Les magnétiseurs emploient leur don pour faire des prodiges mais c’est de l’occultisme.
 
Bien peu d’églises se comportent comme le faisaient Jésus et ses 12 apôtres.  Les cieux se refermèrent.  Si nous parlons de démons et d’anges, on nous demande si nous retournons au Moyen Age. Car on ne croit plus au diable depuis longtemps déjà.  Et pourtant, que faisait Jésus ?  Jésus le chassait.  Certains diront que c’était une façon de parler car les gens étaient ignorants en ces temps là.  Les cieux se sont fermés et si les chrétiens n’ont plus de connaissance du monde spirituel, ils perdent la vision du plan de Dieu.
La foi en Jésus Christ nous sauve pour l’éternité.  Mais Dieu a encore plus pour nous.  Mais nous ne pourrons atteindre Son but qu’avec la connaissance du monde spirituel.  Car c’est là que nous avons notre terrain d’action !
 
Nous sommes heureux que le Seigneur Jésus parlait en paraboles.  Pourquoi ?  Jésus ne pouvait pas expliquer directement le monde spirituel.  C’est pourquoi il employait des histoires, des paraboles.  Dans le Nouveau Testament nous lisons que notre Seigneur disait : »Le Royaume des cieux est semblable à … » Et Il employait chaque fois une autre image. Jésus employait les choses de la vie courante d’alors. Il parlait de choses connues, comme par exemple de l’agriculture et de l’élevage ( le semeur, le bon berger.)
Parfois, le Saint Esprit donne une vision dans l’église avec des exemples modernes pour expliquer des situations du temps dans lequel nous vivons.  Au moyen de ces exemples, nous pouvons comprendre une situation spirituelle.  Une vision n’est jamais à prendre littéralement. Lorsqu’on dit que des anges ont des ailes, ce n’est pas parce qu’ils sont comme les oiseaux.  Les ailes sont une image de la force, la flexibilité et la capacité de se déplacer. C’est à comprendre au sens figuré.
 
Il ne faut jamais oublier qu’il s’agit d’images.  Car sinon on court le risque de se représenter le monde spirituel d’une certaine façon.  Il faut être très prudent, car on peut se trouver sur une mauvaise voie.
Dans Matthieu 13, v. 35, Jésus dit : « J’ouvrirai la bouche avec des paraboles.  J’annoncerai ce qui était caché depuis la fondation du monde ».
Déjà, au paradis terrestre, Dieu voulait ouvrir les cieux pour Adam et Eve, mais ceux-ci ont écouté le diable et le plan de Dieu ne put s’exécuter.  Eve vit qu’elle pouvait obtenir de la connaissance d’un autre arbre parce que Satan le lui avait dit. Et elle voulut essayer. Tandis que Dieu voulait qu’ils reçussent leur connaissance de l’arbre de Vie. En faisant ceci, Adam et Eve seraient entrés le monde spirituel avec de la connaissance et la conscience de leur rôle dans le monde spirituel.  Ils y auraient rempli leur fonction tout comme Jésus l’a fait.
 
Dans le monde spirituel, il y a tant à découvrir : des différents niveaux, des royaumes, des idées différentes, des règles et des lois.
L’homme veut découvrir l’univers toujours davantage.  Et il envoie des fusées sur la lune.  C’est bien mais il s’occupe uniquement du monde visible et matériel.  L’humanité dans sa globalité est plus ou moins ignorante du monde spirituel.
Jésus connaissait tout à propos des cieux, du monde spirituel. Et si nous voulons aussi le savoir, nous devrons renouveler notre pensée.  Nous devons essayer de comprendre les choses du monde invisible et leur signification. Jean dit dans le chapitre 1 : Jésus a apporté la grâce et la vérité.  La vérité c’est avoir une vision des choses invisibles, où Dieu a Son Royaume.
Le prophète Isaïe , qui parlait beaucoup de rédemption vit qu’un voile couvrait beaucoup de nations. Des nations entières ne peuvent rien voir dans le monde spirituel.  Elles n’ont pas d’idée du monde invisible.
Maintenant, Christ est venu.  Dans 2 Corinthiens 4, il est écrit que chaque homme qui croit en Jésus Christ peut être baptisé dans l’Esprit Saint et qu’il peut recevoir cette aide qui lui permet de voir les choses spirituelles, invisibles.  De cette façon, le voile est ôté.
Mais, ceux qui restent  attachés aux pensées et aux lois de Moïse et qui s’attachent aux choses visibles resteront voilés.
Leur attention est accaparée par des rituels et des lois dans le monde visible.  Mais, en Christ, nous pouvons lâcher ces lois et coutumes et rechercher ce qui est invisible, ce dont parle l’évangile.  Le voile est enlevé par Christ.  Mais cela ne se fait pas automatiquement.  C’est l’œuvre de l’Esprit Saint en nous.  Nous devons sans cesse retourner à la parole de Dieu, l’étudier et en rechercher la signification.  Ainsi nous croîtrons, bien enracinés dans la Parole et nous développerons notre pensée au sujet des choses spirituelles.
Dans les cas où des personnes sont tellement endoctrinées qu’elles ne peuvent que s’orienter sur ce qui est terrestre et matérialiste, il est probable qu’une délivrance par imposition des mains soit nécessaire de sorte que leurs pensées puissent atteindre un autre niveau.  Car si elles ne peuvent voir avec des yeux spirituels, elles regarderont tout avec leurs yeux naturels. Paul dit : « Nous voyons l’invisible, car celui-ci est éternel. »
Il arrive que des esprits mauvais, souvent des esprits pieux, veulent que le voile reste.  Ils empoisonnent la pensée avec des fausses doctrines.  La conséquence en est que les gens ne peuvent pas comprendre les choses du Royaume de Dieu.  Ils ne peuvent voir le monde invisible de sorte que les cieux leur sont fermés. Et ceci est dommage car Dieu veut que nous vivions dans le monde invisible avec Jésus. Pour faire ressortir ceci, je veux citer les paroles de Jésus dans sa conversation avec Nicodème. Jean 3 v. 12 ; « Si vous ne croyez pas alors que je vous ai parlé de choses terrestres, comment croirez-vous si je vous parle des choses célestes ? »
Nicodème était à la recherche du Royaume de Dieu et c’est pour cela qu’il vint trouver Jésus au milieu de la nuit.  Jésus lui explique, au moyen d’exemples, ce qu’est la nouvelle naissance. Il dit : Vous devez naître de nouveau.  Vous devez recommencer à nouveau, avec une vie toute différente.  Nicodème n’y comprend rien. Pourtant Jésus lui dit : Tu es maître en Israël et tu ne sais pas cela ?  Tu es un théologien et tu ne comprends pas ce que je dis !  Lorsque Jésus chassa les marchands du temple comme cela est décrit dans le chapitre 2 de Jean , les juifs lui demandèrent de quel droit Il faisait cela. Jésus leur répondit : Détruisez ce temple et en trois jours je le relèverai.  La bible nous enseigne qu’Il parlait de son propre corps et pas du temple terrestre de Hérode. Ils ne le comprenaient pas.  Ils ne pouvaient pas comprendre les choses célestes.  Nicodème non plus. Jésus lui dit : » Si vous ne croyez pas lorsque je vous parle de choses terrestres, comment croirez-vous si je vous parle des choses célestes ?  Personne n’est monté au ciel, sinon celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme ».  Jésus ne dit pas ceci après  son ascension au ciel. Non, il dit ceci lorsqu’il est encore sur terre.  Que veut-Il donc dire ?
Jésus dit qu’il est monté au ciel alors qu’il est en réalité dans une pièce avec Nicodème.  Ils se trouvaient  probablement à Nazareth ou bien à Capharnaüm.
Etes-vous dans le Royaume de Dieu maintenant ? Si oui, vous avez reçu une place dans les cieux comme nous le lisons dans Ephésiens ch. 2. (…assis ensemble dans les lieux célestes en Jésus-Christ ). Si nous sommes devenus enfants de Dieu ,nous pouvons dire comme Jésus que nous sommes montés au ciel et que notre être intérieur y a une place.  C’est là que nous sommes maintenant, en Jésus Christ, c’est-à-dire dans le Royaume de Dieu, dans la sphère de la puissance et la lumière de Dieu.  Chaque chrétien s’y trouve.  Mais s’il n’en est pas conscient, s’il n’en a pas la clef, alors cela n’a pas de valeur pour lui.  Et le diable en fait son avantage. Plus nous serons conscients que notre être intérieur a sa place dans le ciel dès maintenant et que nous y sommes en Christ (donc pas seuls) , plus  nous pourrons combattre notre ennemi, le diable.
Tant que nous penserons que nous sommes petits et sans importance, nous ne pourrons pas vaincre. Mais si nous sommes conscients d’être forts spirituellement, nous combattrons des lions.  Samson, dans l’Ancien Testament,  est un exemple dans le monde visible. Par la foi, Samson était conscient de la force qui était en lui. Et même lorsqu’il dort et qu’il est lié par sept cordes , il est capable de  vaincre ses ennemis.
Nous aussi, nous devons être conscients de notre force. En Christ, nous sommes dans le monde spirituel, dans le royaume de Dieu. Dieu est avec nous car Sa Parole est en nous.  Son nom est sur nos lèvres. Et ses saints anges nous entourent.
Mais notre opposant c’est le royaume de Satan.  Et si celui-ci essaie de nous lier, nous romprons les liens au nom du Seigneur. Pas par nos propres forces, ni impulsivement, mais par Lui.  Mais si nous pensons, par manque de connaissance, que nous sommes trop faibles cela ne se fera pas et c’est dommage.
Personne n’est monté au ciel, sinon celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme. Et tous ceux qui Lui appartiennent , donc nous aussi, sont également montés au ciel. Il y a cependant une grande différence entre le Seigneur Jésus et nous.  Nous ne sommes pas descendus du ciel, car nous avons nos parents ici sur terre. Jésus était né de Dieu et de Marie.  Jésus est la Parole de Dieu venue du cœur du Père et cette Parole est devenue chair dans le ventre de Marie.  Jésus fut conçu par l’Esprit de Dieu et il est devenu un homme. Il était présent auprès de Dieu comme une Parole et cette Parole est devenue chair.  Cela ne signifie donc pas qu’un Jésus adulte s’est rétréci en bébé dans le sein de Marie. S’il en était ainsi, la pré-existence comme le croient les Hindous existerait. Dans la bible, nous lisons que la Parole était auprès de Dieu et que la Parole est devenue chair.  Jésus était la Parole et il a reçu la forme d’un humain.
Nous sommes nés d’un père et d’une mère terrestres.  Jésus est né de Dieu et de la vierge Marie.
Maintenant, nous sommes régénérés par la foi et nous avons commencé une vie nouvelle.  Nous sommes nés de Dieu parce que quiconque accepte Jésus reçoit le pouvoir de devenir enfant de Dieu et devient donc un nouvel homme.  La bible dit que nous sommes des enfants de Dieu et que nous croissons vers l’âge adulte.  Nous recevons à cet effet la force et c’est le Seigneur qui travaille en nous. Jésus est monté au ciel pendant que son corps physique se trouvait sur terre comme vous et moi.
Comprenez-vous maintenant ?  Comprenez-vous ce que signifie marcher dans les cieux ?
Dans Jean, à la fin du chapitre 3, au verset 31 nous lisons : « celui qui vient d’en haut est au-dessus de tous : celui qui est de la terre, est de la terre et sa parole est de la terre. Celui qui vient du ciel est au-dessus de tous.( verset 32) Il témoigne de ce qu’il a vu et entendu et personne ne reçoit son témoignage ».
Heureusement, il y en a beaucoup qui ont bien accepté son témoignage. Car le verset 33  dit :  qui reçoit son témoignage a certifié que Dieu est vrai.
 
Donc, celui qui vient du ciel est au-dessus de celui qui vient de la terre.  En d’autres termes, l’homme qui a la connaissance et la compréhension et qui est actif dans les cieux est plus fort, plus haut et meilleur que l’homme qui ne s’occupe que des choses terrestres.
Moïse, un homme de Dieu, s’occupait des choses de la terre.  Il a  combattu le Pharaon.  Il a traversé le désert et conduit le peuple vers un nouveau pays, un endroit terrestre.  Il devait le conduire vers le mont Horeb. Et au milieu du feu il a entendu la loi de Dieu. Il s’agissait de missions terrestres.
Jésus venait du ciel et il prit sa place dès qu’il devint conscient de sa mission.  Quand nous sommes dans le ciel, restons-y.  Ne soyons pas comme les animaux, ou comme le peuple au temps de Noé, uniquement dirigés sur le visible, le matériel. Mais, au contraire, orientons nous sur le céleste.  Jésus a négligé la loi de Moïse : il a travaillé un jour de sabbat.  Il ne se lavait pas les mains avant de manger.  Les pharisiens l’accusaient de ne pas respecter la loi de Moïse à cet endroit. Mais notre Seigneur dit : Ce n’est pas le fait de ne pas me laver les mains qui me rend impur. Pas plus que je ne serai impur si un moustique tombe dans mon vin.  Vous êtes impurs par le mal qui sort de votre cœur. C’est cela qui vous rend impurs.  Vous nettoyez l’extérieur de la coupe, mais , comment êtes-vous à l’intérieur ?  Comment est votre être intérieur ? Comment va votre pensée, votre âme ?
Oui, ceux qui sont occupés dans le ciel sont au-dessus des autres et c’est pourquoi Jésus disait : Jean Baptiste, mon précurseur, est le plus grand de l’Ancienne Alliance mais,  le plus petit de mes disciples dans la Nouvelle Alliance est plus grand que lui, et plus grand que tous les hommes de l’ancienne alliance !
L’homme a plus de valeur lorsqu’il fonctionne dans le monde spirituel.  Cet homme commence à ressembler à un vrai enfant de Dieu. C’est Jésus qui dit qu’alors on est plus grand que les hommes de l’ancienne alliance.  Pourquoi ? Paul a écrit qu’ un homme spirituel juge toutes choses.  Celui qui est conscient de l’existence du monde spirituel et qui est actif dans les cieux voit plus que ce qu’il  voit avec les yeux naturels.  Il perce toutes sortes de situations et d’évènements.  Il voit au travers. Il voit ce qui se trame dans le monde invisible.
Par exemple, lorsque Jésus parle dans la synagogue de Capharnaüm, tout le monde se tait et écoute. Jésus parle de rédemption, de guérison et de délivrance.  Les gens se demandent si un grand prophète est parmi eux. Et, pendant que chacun écoute attentivement, un homme commence à hurler.  Cet homme ne peut pas se taire, il est possédé.  Quel ennui ! Ce n’est sans doute pas la première fois qu’il dérange ainsi le culte. Il aurait mieux fait de rester à la maison.  En ces temps-là il n’y avait pas encore de médicaments pour soigner de tels cas. Voilà donc ce qu’on voit avec ses yeux naturels.  Mais, Jésus, le juge avec ses yeux spirituels.  Il voit ce qui se passe avec cet homme dans le monde spirituel.  Il regarde l’homme dans les yeux et dit : « esprit impur, je t’ordonne de sortir de cet homme ».  L’homme crie et ensuite il est de nouveau tout à fait normal .C’est cela distinguer spirituellement.
Nous devons toujours nous demander ce qui se passe dans les cieux lors des situations spéciales de notre vie ou de celle d’autres personnes. Ainsi, nous n’accuserons plus les personnes, mais, si des fautes sont commises, nous nous occuperons de l’origine.  Qu’est –ce qui est la cause de la maladie du corps ?  Que se passe-t-il dans le secret du monde invisible  lorsque toutes sortes de problèmes sociaux éclatent ? D’où viennent les discriminations, par exemple ?
Quelle est la cause de la dégénération sexuelle dans ce monde et parmi la jeunesse ?  Qu’est ce qui provoque les guerres ?  Quelle est l’origine du péché que nous voyons autour de nous et chaque jour ?  Nous avons un jugement spirituel parce que un homme spirituel pense toujours à ce qui se passe dans les cieux.  Que se passe-t-il là ? Dans le monde spirituel, la cause est toujours spirituelle. Et je parle non seulement des mauvais esprits mais aussi des bons.
Quand nous voyons que Jésus guérit un homme, nous pouvons demander : Seigneur, comment faites-vous ? Que se passe-t-il dans votre ciel ?  Et nous voyons le Saint Esprit à l’œuvre dans sa plénitude en Jésus.  Nous voyons que Jésus est toujours en contact avec Son Père.  Nous le voyons avec nos yeux spirituels.  Nous comprenons ainsi que Jésus est celui qui a été envoyé avec la puissance de l’Esprit Saint.
 
Vous ne pouvez pas voir l’Esprit Saint car Il est invisible. C’est par cet Esprit que Jésus chassa l’esprit impur et par les paroles qu’Il prononça. La puissance de l’Esprit de Dieu était dans Ses paroles et l’homme fut délivré.
Si nous sommes spirituels, nous sommes au-dessus des hommes naturels, terrestres, avec leur sagesse et leurs connaissances en matière médicale, psychologique et sociale.  Ce que nous avons est magnifique.  Le seul qui ait apporté cet évangile, c’est Jésus Christ, le Fils de Dieu.  Il nous a apporté la vérité.  Le diable apporte les mensonges. Il a dit à Eve : Si tu manges de cet arbre, tu atteindras aussi ton but.  Ne vais-je pas mourir alors ? , dit Eve.  Non, tu deviendras comme Dieu, dit le diable.  Le diable connaît aussi le bien et le mal mais il ment au sujet du monde spirituel.  Dieu ne change pas.  Il connaît seulement le bien parce qu’Il est Lui-même uniquement bon.  Le diable, lui, ment toujours.
Jésus est source de vérité.  Il dit toujours la vérité sur le monde spirituel.  Dieu est uniquement bon et le diable uniquement mauvais.  Depuis le début, il est le père du mensonge et le meurtrier de l’homme.  Notre père céleste est plein de miséricorde et d’amour.  Il nous aime et Il veut nous délivrer.  Le plus petit dans le royaume des cieux est au-dessus de tous les hommes de l’ancienne alliance parce que ce plus petit est baptisé dans l’Esprit Saint.  La conséquence en est qu’il pourra parler les langues des anges, des langues célestes et il chassera des mauvais esprits.  Jean Baptiste ne faisait pas cela, ni David, ni Elie.  Si , comme Jésus, nous chassons les puissances démoniaques qui sont entrées dans les vies des gens, alors ces personnes seront délivrées et restaurées, tant spirituellement que naturellement.
Nous faisons une distinction dans ce qui se passe dans le monde spirituel.  Nous apprenons à discerner si une prophétie est bien inspirée ou pas.  Ou encore à voir si certaines choses nous dérangent ou nous édifient. Nous cherchons à savoir d’où les choses viennent.  Quelle en est l’origine spirituelle ? C’est ainsi que nous serons des êtres spirituels ; ce qui ne veut pas dire des êtres pieux.  Un homme spirituel est quelqu’un qui est actif  dans le monde spirituel et dans tout ce qui s’y rapporte ; c’est-à-dire qu’il priera Dieu et qu’il combattra contre Satan et ses puissances.
 
Amassez des trésors dans les cieux : des bénédictions spirituelles en Christ. : la puissance, de la connaissance, de l’amour et des dons.  En tant que chrétiens, nous devons nous occuper de ces choses. Jésus faisait ces choses aussi dans la synagogue de Capharnaüm et ses auditeurs se disaient : C’est une nouvelle doctrine, avec de l’autorité.  Aucun de nos prophètes n’a fait cela.  Cet homme est actif dans le monde spirituel.  Il chasse l’esprit impur de cet homme et il le restaure.  C’est une nouvelle doctrine !
 
Si nous regardons la chrétienté en général, nous voyons que beaucoup de choses se passent mais il s’agit souvent de choses terrestres qui n’ont rien à voir avec le monde spirituel.  Nous voulons une nouvelle doctrine.  Du vin nouveau dans de nouvelles outres.  Il faut des hommes renouvelés, régénérés, pour que Dieu puisse y développer Ses pensées comme dans Jésus et dans ses disciples.  Une nouvelle doctrine avec de l’autorité spirituelle.  Attention : pas d’autorité sur des hommes mais de l’autorité sur la puissance de Satan. Le but est que nous lierons ces puissances et que nous en ferons notre marchepied de sorte que l’être humain véritable se révèle dans la liberté.
Quand nous regardons vers Jésus, nous voyons qu’Il était revêtu de la puissance de Dieu. Si nous voulons vivre comme Jésus, nous devons être conscients du monde spirituel et en avoir la connaissance et la compréhension.  Nous lisons dans Apocalypse ch. 12 que les chrétiens de la fin des temps vaincront le diable parce qu’ils n’aimeront pas leur vie même face à la mort.  Ceci signifie que leur vie terrestre n’a pas la première place.  Ils cherchent avant tout une place puissante, élevée et glorieuse dans le monde spirituel.  Par leur connaissance et leur foi, par leurs œuvres, par le maniement des clefs du royaume des cieux, ils recevront cette position élevée.  Aussi par les dons de l’Esprit Saint.  Chers amis, ceci est notre prière pour chacun d’entre nous et pour ceux qui nous rejoindront dans l’avenir : que par toutes ces choses vous deveniez conscients du royaume des cieux et que vous receviez une position élevée.
 
 
 
PRIONS :
 
Seigneur, nous voulons tout savoir sur ces clefs qui sont l’entière vérité, la connaissance et la compréhension et aussi la puissance et l’amour divin merveilleux qui nous donne miséricorde et grâce.  Seigneur Jésus, nous prions pour notre œuvre.  Donnez nous la puissance de Dieu de sorte que tous ceux qui le veulent, soient aidés, délivrés de leurs ennemis, guéris de leurs blessures, restaurés et édifiés en esprit, âme et corps.  Seigneur, nous nous attachons l’un à l’autre et  à la promesse de sorte que personne ne se perde mais que tous héritent la plénitude de votre gloire.  Vous êtes si bon pour nous.  Nous vous louons et vous adorons.  Nous vous remercions de tout notre cœur.  Nous vous remercions, Jésus, notre Sauveur qui nous avez rachetés avec votre sang.  Vous êtes digne de recevoir tout honneur et toute adoration.
Chers frères et sœurs, et tous ceux qui écoutent ce message sur cassette, nous vous bénissons.  Que le Seigneur vous accorde Sa grâce.  Que la main de Dieu soit sur votre vie. Que le Seigneur vous guide avec Son Esprit et qu’il vous entoure de Ses saints anges pour vous fortifier.   Le Seigneur est avec nous et Il s’occupe de nous afin que nous grandissions et nous développions.  Il le fera car Il est bon. Rendons Lui gloire.
 
AMEN.