Tuesday, June 25, 2019

“He’s got the whole wide world in His hands”

Text Size

 

Des mains exercées
Prédication de Henk Lijzinga



Je vais lire avec vous dans le Psaume 78 : versets 70 à 72.  Il s’agit de David.  «  Il a élu David, Son serviteur ; Il l’a tiré des bergeries ; Il l’a pris derrière les brebis qui allaitent, pour lui faire paître Jacob, son peuple, Et Israël, son héritage.  Et David les a fait paître avec un cœur intègre  et les a conduits avec des mains habiles. »
 
Il les a conduits avec des mains habiles.  David, ce même David, dit dans 2 Samuel ch. 22 au verset 35a :« Il exerce mes mains à la bataille ».  Et nous pouvons  lire un peu plus haut au verset 31 : » Les voies de Dieu sont parfaites, la parole de l’Eternel est éprouvée ; Il est un bouclier pour tous ceux qui se réfugient en lui.  Car qui est Dieu, si ce n’est l’Eternel ?  Et qui est un rocher, si ce n’est notre Dieu ?  C’est Dieu qui est ma puissante forteresse, et qui prépare parfaitement mon chemin.  Il rend mes pieds semblables à ceux des biches, et il me fait tenir sur les hauteurs.  Il exerce mes mains à la bataille , Et mes bras bandent l’arc de bronze. »
 
Il exerce mes mains à la bataille.  Notre existence est importante pour Dieu.  Il entraîne mes mains au combat.  Dieu fait cela et c’est de cela que je veux parler aujourd’hui.
Nous savons beaucoup au sujet de Dieu.  Il fait de grandes choses.  Mais, ce Dieu qui a créé les hommes veut aussi agir à travers ces hommes.  Il veut les rendre capables mais pour cela Il a besoin de leur collaboration.
Dieu a créé l’univers et dans Genèse 1 il est écrit que Dieu se reposa de toute l’œuvre qu’Il avait faite.  Lorsque Dieu se repose cela ne signifie pas qu’Il se couche et ne fait plus rien.  Le repos de Dieu signifie qu’Il croit que les paroles qu’Il a prononcées se réaliseront exactement telles qu’Il les a prononcées.  Et, en même temps, Il porte l’exécution de ses paroles.  Il est concerné et Il donne force à ses paroles, de sorte qu’elles deviennent réalité.  Et, quand des ennemis viennent les attaquer, ces ennemis seront vaincus.  Car Dieu croit les paroles qu’Il a prononcées et Il s’y tient.  Ces paroles restent toujours valables et Il se réjouit de leur réalisation.
Dieu travaille pendant qu’Il se repose.  Dieu est tout à fait concerné par tout ce qu’Il a prononcé et Il  est activement occupé à la réalisation.  Jésus Lui-même a dit : « Mon Père travaille » . Et Il ajoute «  et moi, je travaille aussi ».  Et on a vu tout ce que Dieu a réalisé alors.  Lisons ensemble le psaume 8 verset 1 à 3 : « Eternel, notre Seigneur, que ton nom est magnifique sur toute la terre !  Toi, qui établis ta majesté au-dessus des cieux !    Par la bouche des enfants et des nourrissons, Tu as fondé ta force à cause de tes adversaires,  Pour imposer silence à l’ennemi et au vindicatif.  Quand je regarde tes cieux, ouvrage de tes mains , la  lune et les étoiles que tu as établies « 
Il est donc écrit là que Dieu impose silence à ses ennemis et qu’Il le fait par la bouche des enfants et des nourrissons !  C’est par l’homme que Dieu confirme Son œuvre !
Continuons au verset 4 : « Qu’est-ce que l’homme pour que tu te souviennes de Lui ?  Et le fils de l’homme pour que tu prennes garde à lui ? Tu l’as fait de peu inférieur à Dieu Et tu l’as couronné de gloire et de splendeur .  Tu lui a donné la domination sur les œuvres de tes mains, Tu as tout mis sous ses pieds,  Les brebis comme les bœufs tous ensemble  Et même les bêtes des champs, Les oiseaux du ciel et les poissons de la mer, tout ce qui parcourt les courants marins.  Eternel, notre Seigneur !  Que ton nom est magnifique sur toute la terre ! « 
L’œuvre de Dieu est immensément grande !
Et l’œuvre qu’Il a commencée, il la réalisera complètement !  Dans ce psaume 8, David adore Dieu.  Il Le glorifie dans tout ce qu’Il a créé.  Il dit «  Qu’est-ce que l’homme pour que Tu te souviennes de lui ?.  Pourtant : Tu l’as fait de peu inférieur à Dieu et  Tu l’as couronné de gloire et de splendeur, Tu lui as donné la domination sur les œuvres de Tes mains.  Tu as tout mis sous ses pieds. »
 
David sait quel est le plan de Dieu. David dit que nous sommes l’œuvre de Dieu.  Nous, les êtres humains qui avons reçu la vie sur cette terre,  cette vie qui est issue de Dieu.  Il est bon de le reconnaître et de l’accepter.  La vie que j’ai, je la dois à Dieu.  Il est bon de le dire.  Je dis ceci, non seulement aux jeunes gens et à ceux qui n’ont pas encore pris de décision pour le Seigneur mais je le dis aussi aux personnes qui vivent avec le Seigneur depuis des années.  Il est bon de le répéter : « Dieu, Tu m’as donné la vie.  C’est à Toi que je dois la vie ».  Et il est plus important encore de dire qu’on a reçu la vie éternelle.  Cette vie éternelle, c’est à Dieu que je la dois.  Seigneur, je suis Ton œuvre.
C’est en le prononçant et aussi en le vivant que l’on annonce sa dépendance envers Dieu.  Il est important, en tant que chrétien, de le dire clairement.  Nous voulons le reconnaître.  Ceci n’est pas une confession d’infériorité, non, au contraire, c’est élevé, c’est grand.  Vouloir être dépendant de ce Dieu vivant, qui nous a donné la vie terrestre et qui dit en même temps «  Venez, entrez dans ma gloire.  Entrez dans le ciel maintenant et ne vivez pas seulement sur la terre.  Entrez réellement dans le ciel maintenant et développez-vous y. »
Nous sommes son ouvrage et nous le restons.  Même si nous nous développons, si nous devenons des fils de Dieu , si nous transportons des montagnes, des montagnes de ténèbres aussi ou des montagnes occultes, nous restons l’œuvre de Dieu.  C’est Dieu qui a dit que nous pouvons régner sur tout ce qu’Il a fait.  Et Jésus dit que nous devons faire les œuvres de Dieu car Dieu veut que nous aussi nous travaillions.  Dieu veut que notre vie fonctionne de telle sorte qu’Il puisse Se révéler à travers nous.  Alors, nous travaillons.  Alors nous vivons le but que Dieu a mis sur notre vie.  Il se peut qu’une autre destinée ait été mise sur notre vie. Cette autre destinée doit être déliée dans le nom de Jésus.  Parfois, des puissances des ténèbres accaparent des enfants et des adultes en disant : je veux qu’il arrive du malheur dans cette vie et je veux qu’il y ait des déboires et des échecs. Et ces puissances ne veulent pas que l’on grandisse et que l’on soit employé par Dieu.  Cela arrive réellement.  Mais, il est merveilleux de voir qu’une telle emprise peut être déliée au nom de Jésus et qu’on peut être délivré afin d’arriver au vrai but : de faire le travail que Dieu veut faire à travers nous.
Car, à chaque fois, c’est Dieu qui le fait, à travers nos mains.  Il le fait à travers notre vie, nos pieds, notre cœur, nos yeux et nos oreilles.  Dieu nous rend capables.  Dieu bénit notre travail.  Il juge et Il récompense aussi.  Il arrivera parfois que Dieu jugera notre travail et que cela ne sera pas agréable parce qu’Il nous montrera que ici et là quelque chose n’est pas bon.  Et cela sera encore plus difficile si Dieu utilise notre prochain pour indiquer qu’on peut mieux faire.  Mais c’est ainsi que Dieu travaille.  En se servant des hommes. Beaucoup de personnes supportent très bien que Dieu attire leur attention sur leurs fautes.  Dieu nous montre nos manquements et nos faiblesses et Il le fait toujours dans son désir de voir se développer nos capacités afin que nous fonctionnions encore mieux.
Et vous, qu’en penseriez-vous si Dieu employait une personne de votre entourage dans ce but ?  Cela pourrait être votre propre enfant, votre mari ou votre épouse, votre père, mère ou un frère ou une sœur en Christ.  Peut-être Dieu met-Il à côté de vous quelqu’un qui vous indique vos défauts. Il peut s’agir de mauvaises choses , de dangers, d’ illusions que vous vous faites.  Peut-être cette personne vous montre-t-elle que vous êtes occupé avec la théorie et pas avec la pratique.  C’est de cette façon que Dieu travaille et qu’Il juge et corrige notre travail.  Dieu emploie des hommes pour cela.
Dieu appelle aussi : « Laissez-Moi le faire, à travers vous.  Dans Esaïe ch. 45 verset 11, il dit : « Enquerrez-vous de Moi touchant les choses à venir, commandez-moi à l’égard de Mes fils et à l’égard de l’œuvre de mes mains »
Confiez-moi l’œuvre de mes mains afin que Je puisse bien la développer.  Dieu veut le faire à travers les hommes.  Jésus a dit : Le Père, qui reste en Moi, fait son œuvre.  Jésus dit : le Père qui reste en Moi, fait son œuvre et Il m’a donné des œuvres à faire et c’est ma nourriture que d’accomplir Son œuvre.  Dieu travaille à travers nous.  Il est important que cela soit connu.  Je lis dans Jérémie, chap. 51, verset 10 : « l’Eternel fait apparaître notre justice ; Venez et racontons dans Sion l’œuvre de l’Eternel notre Dieu. »
C’est dans la Sion présente, c’est ici dans l’église que nous raconterons les œuvres de Dieu .  Racontons comment Dieu fait apparaître Sa justice .  Racontons les uns aux autres ce que le Seigneur fait au milieu de nous et ce que le Seigneur fait dans nos vies. Racontez-vous les histoires que vous vivez quotidiennement.  Je vous exhorte à le faire régulièrement par exemple lors des études bibliques. Souvent, je demande lors de la réunion d’étude biblique hebdomadaire s’il y a un sujet de remerciement.  Quelqu’un a –t-il reçu une parole d’encouragement ou d’édification ?  Alors certains parlent mais d’autres se taisent.  Ceci n’est pas un reproche mais un défi pour ouvrir la bouche et un défi pour vivre en étant conscients de ce que Dieu fait dans notre vie.  Le Seigneur veut que nous racontions Son œuvre dans Sion : que nous parlions de cette œuvre qu’Il a commencée et qu’Il a réalisée par Jésus Christ.  Cette œuvre dont nous sommes des exemples vivants.  Mais, parlons aussi de l’œuvre qu’Il nous appelle à faire.
Psaume 78  dit que David a conduit son troupeau avec une main habile.  Comment David a-t-il acquis cette habileté ?  David fut appelé et il accepta cet appel.  Par l’Esprit de Dieu, il était capable de faire de grandes choses.  Dieu instruit. Dieu rend capable.  Car Dieu veut faire son œuvre à travers nos mains.  Et, par « mains » , j’entends toute l’existence, toute la vie, tout ce qu’on acquiert et tout ce qu’on est occupé à acquérir.  Je pense aux yeux, aux oreilles, à l’intelligence, à l’énergie physique et psychique, à la force de vie. Tout.
Dieu veut nous rendre capables.  Il veut exercer nos mains et toutes nos capacités.
« Toi, qui exerce mes mains au combat …. C’est Dieu qui exerce nos mains au combat…
 
Nous avons beaucoup parlé de la filiation de Dieu dans nos églises et nous continuons à en parler car notre but c’est de devenir des fils de Dieu.  Dieu veut que ses enfants deviennent des fils adultes, qu’ils mûrissent, qu’ils croissent en grâce.  Pour arriver à cet état, nous avons besoin de connaître la doctrine de la Parole de Dieu.
Je trouve qu’il y a quatre points essentiels

  • que nous connaissions la doctrine
  • que nous connaissions la vie
  • que nous reconnaissions le corps
  • que nous vivions en portant des fruits

Par doctrine et dogme je n’entends pas ‘religion’.  La doctrine n’est pas un ensemble de règles.  La doctrine ne doit pas uniquement satisfaire à un certain nombre de concepts théoriques.  La possibilité que l’on s’en contente existe, voyez les églises à travers les siècles.
 
Non, la doctrine doit être mise en pratique tous les jours.  Il ne suffit pas de savoir beaucoup de choses au sujet de l’évangile, il faut encore le vivre pour que cela devienne réalité et c’est une chose que l’on doit toujours faire soi-même.  Comprenez-moi bien.  Par l’existence des églises la Parole de Dieu est restée connue et cela est d’une très grande valeur.  Mais le revers de la médaille c’est que dans toute la chrétienté il y a toujours eu beaucoup de gens qui ne se sont occupés que de la théorie et ils ont empilé les dogmes, les uns après les autres.  C’est ainsi qu’on en arrive à des situations où des gens disent :  « le baptême par immersion, oh oui, je l’ai fait , mais je ne peux vraiment pas expliquer  pourquoi.  Demandez-le au pasteur ou aux anciens. »
Ce risque est réel et même très grand.  On est alors au même niveau que cette personne à qui je demandais ce qu’elle pensait du baptême des bébés.  Elle me répondait qu’elle n’en savait rien et que c’était une chose pour les pasteurs.  Faites donc attention avec le fait de connaître la théorie , et la théorie uniquement.  Car, on peut fréquenter assidûment l’église et veiller à accumuler de la connaissance mais si on n’en fait rien, cette connaissance ne servira à rien finalement.  Alors l’œuvre de Dieu ne se réalisera pas.  Il est important qu’on la vive.
 
Si vous êtes baptisés dans l’Esprit Saint et que vous parlez en langues, il est important que vous parliez cette langue quotidiennement.  Si vous savez que le Seigneur va Se manifester dans des paroles de connaissance et de sagesse, dans la prophétie et dans la puissance, il est important que vous vous y exerciez… chaque jour à nouveau .  Dites: Seigneur, je suis dans une situation où je ne sais pas ce que je dois faire.  Comment dois-je m’y prendre ?  Il peut s’agir d’une chose purement matérielle.  Allez le dire au Seigneur et vous découvrirez qu’Il vous remettra en mémoire des choses que vous aviez apprises il y a quelque temps ou que vous aviez lues quelque part. Et cela vous aidera.  Ce même principe vaut tant pour les situations naturelles que pour notre développement spirituel.  Nous devons devenir des hommes et des femmes adultes pour Dieu.
Vivons la doctrine.
Il est au moins également important de vivre cette doctrine dans un corps, c’est-à-dire une communauté, une église.  Je veux dire que cette doctrine doit être vécue les uns envers les autres.  Partageons avec les autres ce que nous savons déjà.  Nous devons chercher comment atteindre les autres.  Et aussi nous demander de quoi les autres ont besoin.  Comment arriverons-nous à le savoir ?
D’abord en sachant bien ce qui se passe en nous-mêmes.  Exerçons-nous dans la connaissance de nous-mêmes. Réfléchissons-y .  Comment les choses fonctionnent-elles en moi ?  Comment vis-je ma vie ?  Qu’est-ce que j’apprends dans l’église ?.  Qu’est-ce que la Parole de Dieu m’enseigne ?  et que m’enseigne l’Esprit Saint ? C’est ainsi que nous découvrirons ce qui se passe également dans les autres membres de notre église.  C’est ainsi que fonctionne le corps de Christ.
C’est ainsi qu’on portera des fruits et qu’on se multipliera.  Dans ces temps-ci, Dieu veut multiplier car Dieu a besoin de beaucoup de personnes.  Pourra-t-Il vous employer vous aussi ?  Que vous soyez âgé de 15 ans ou de 70 ans importe peu.  Si vous dites oui à Dieu, alors Dieu vous emploiera tout près d’ici, dans votre environnement immédiat !
Nous avons lu dans Esaïe 45 v 11 : » Enquérez-vous de Moi touchant les choses à venir » et dans Jérémie ch. 33 v 3 Dieu dit : « Crie vers Moi et Je te répondrai et Je te déclarerai des choses grandes et cachées que tu ne sais pas «   Quand l’Eternel répond-il ?  Lorsqu’on Lui demande, lorsqu’on crie vers Lui. 
Peut-être pensez-vous : Je vais demander à Dieu de me révéler les choses du livre de l’Apocalypse de sorte que je comprenne comment sera la fin des temps.  Mais je crois que c’est là sauter des étapes.  Demandez à Dieu les choses futures telles que: « Seigneur, comment dois-je remplir ma vie actuellement ?  Comment dois-je gérer la situation dans laquelle je vis ? Comment devrai-je agir demain ? Et que dois-je faire avec ce problème dans lequel je patauge aujourd’hui ?  C’est en le demandant à Dieu que l’on s’exerce à comprendre la volonté de Dieu dans ceci et dans d’autres choses.
Je veux insister sur le fait que Dieu fait de grandes choses dans ce monde et qu’Il exerce nos mains.  Mais il y a une condition à cela : nous devons nous mettre à Sa disposition.  Je puis choisir d’être disponible pour Lui. En pratique cela veut dire que je commence à œuvrer pour Dieu dans des petites choses.  Il faut que j’apprenne à voir ce que Dieu me montre.
Dans le discours sur la fin des temps, Jésus dit : « Voyez le figuier et tous les arbres » (Luc 21 :28)  Apprenons donc à regarder.  Observons comment les choses se passent.  Si on peut apprendre à regarder la nature, on peut aussi apprendre à regarder la société et soi-même.  On apercevra ce qui se développe dans les autres et ainsi on verra quels sont les besoins de l’autre.  Cela signifie qu’on pourra épauler cet autre ne serait-ce qu’un peu.  C’est en travaillant qu’on exerce ses mains.
J’ai vu un film édité par « Open Doors » : « Plus fort que les meurtrissures ».  C’est l’histoire d’un jeune garçon qui est enseigné par sa maman au sujet de Jésus Christ et des principes de la bible.  Plus tard, il arrive dans un autre pays où il est obligé de devenir musulman.  Il y est battu et il a le dos marqué par les coups de fouet.  Il est adopté par un couple qui le forme dans la religion de l’Islam.  Il se convertit alors à l’Islam.  Mais à un moment donné, il se souvient d’une chose que sa mère lui avait apprise et il se met en quête.  Il trouve quelques chrétiens qui se réunissent en secret.  Ceux-ci doivent être très prudents car si on découvre qu’ils sont chrétiens ils seront punis ou tués d’une manière horrible.  Ce garçon choisit pour l’évangile et finalement il est persécuté.  Il doit fuir et il arrive de nouveau auprès de son propre peuple, sa propre tribu.  Et là, il leur apporte l’évangile.  Ce film, vous l’aurez compris, traite de la persécution des chrétiens dans les pays islamistes.  Je voudrais que toute l’église voie ce film.  Il est poignant de voir comment on traite les chrétiens là-bas.  Ils sont occupés à louer le Seigneur dans une église quand on y met le feu et tous périssent , uniquement parce qu’ils sont chrétiens. C’est horrible !
Ce garçon ne savait pas comment il devait évangéliser car il n’avait pas appris à le faire.  Il était enseigné dans l’islam.  Mais, avec le petit peu qu’il savait il s’est mis au travail. Et il parlait avec Dieu.  Et il cherchait Dieu.  Et parce qu’il Le cherchait sincèrement et qu’il était prêt à tout sacrifier dans ce but, il a reçu !
C’est à ceci que je pense quand je cite ce texte : « Demandez-moi des choses futures.  Criez     à  Moi et Je vous répondrai ».  Dans toutes ces petites situations de la vie de chaque jour, mettez cette lutte en pratique. : « Seigneur, je ne sais comment faire,  Seigneur, je ne peux pas, j’ai trop mal.    Comment vais-je tenir le coup ?  Seigneur, donne-moi de la force ».  Et vous remarquerez que, malgré la souffrance, vous tiendrez le coup, parce que la paix sera en vous.  J’ai été profondément touché de voir combien ce jeune homme, cet africain, était prêt à souffrir pour réellement rester près de Dieu, le Dieu de la bible et son fils Jésus Christ.  Cela me défie.  Et j’ai vu aussi qu’on exerce ses mains, non pas en fuyant les situations difficiles, mais en luttant et en combattant. 
Peut-être êtes-vous très occupés, et peut-être qu’à cause de votre travail vous n’avez pas le temps d’aller aux réunions de l’église.  Luttez alors en disant : « Seigneur, je suis trop occupé et j’ai si peu de temps, veux-tu m’ouvrir des chemins de sorte que cela change.  Veux-tu me donner des possibilités.  Veux-tu m’aider ? ».  Ceci n’est qu’un exemple . IL y a tant de situations où on peut exercer ses mains de façon très pratique.  Ce n’est pas notre force mais la force de Dieu qui travaille à travers nous.  Paul écrit à un moment donné aux Corinthiens (2 Cor. ch. 3) : Vous êtes une lettre de Christ : lorsque les gens vous regardent, ils peuvent lire qui est le Seigneur Jésus.
Nous savons que les Corinthiens n’étaient pas parfaits.  Paul écrit qu’il y avait de l’impureté parmi eux et encore d’autres choses mauvaises.  Cependant Paul dit que ,parmi eux, beaucoup se sont laissés laver par le sang de Christ.  Il sont devenus purs car ils vivent dans le pardon.  Et ils ont été baptisés de l’Esprit Saint.  Ils sont devenus ainsi une lettre de Christ.  Et Paul ajoute : dressée par notre ministère.  En d’autres termes : c’est moi qui ai fait en sorte que vous êtes devenus cette lettre que d’autres peuvent lire et ainsi apprendre qui est Jésus Christ.  Pourquoi Paul dit-il ceci ?  C’est sa façon de garder en mémoire ce qu’il voit, ce qu’il vit et ce qu’il a suscité auprès des Corinthiens.  Et surtout il dit : mais notre capacité vient de Dieu.  Car c’est Dieu qui rend capable.  Comment Dieu a-t-il rendu Paul capable ?  Et comment l’a-t-il fait avec David ?  Il ne faut pas attendre d’avoir une grande vocation .  Il ne faut pas attendre d’avoir une tâche.  Il ne faut pas attendre d’être parfait car cela peut prendre beaucoup de temps.  Il suffit tout simplement de commencer.
Des mains exercées.
Commencez par ce que vous voyez.  Peut-être avez-vous tendance à vous éloigner lorsqu’il s’agit de ranger les chaises ou de nettoyer ?  Peut-être trouvez-vous plus important d’avoir des conversations ?  Mais, je crois qu’il vaut mieux commencer par les chaises.  Je veux être très pratique.  Peut-être devrez vous aller prendre quelqu’un en voiture pour l’emmener vers l’étude biblique ou vers le culte du dimanche. Peut-être devez-vous donner un peu d’attention supplémentaire à une personne qui se sent seule.  Commencez par là.  Si vous préférez attendre d’avoir du temps, vous attendrez longtemps.  En général il faut prendre du temps pour ces choses.  Comme il faut prendre du temps pour étudier la bible et prendre du temps pour s’occuper des choses du Seigneur même lorsqu’on a un métier, un travail intensif.  Si on est très occupé pendant la journée on peut toujours dire au Seigneur : Je suis tellement pris, je suis obligé de penser continuellement à mon travail mais voulez-Vous passer à travers cela avec votre force ?  Vous verrez alors que le Seigneur Se rappellera à vous pendant des petits moments.  Demandez-Lui alors ce que vous pouvez faire et faites ce qu’Il vous indique.
Exercer ses mains.
A travers toutes les choses pratiques que vous entreprendrez, vous vous exercerez. Et la bonne manière c’est de commencer dans votre propre église avec ceux que vous connaissez. Mais, ensuite il faut que cela sorte de votre église.  Montrez aux personnes de votre entourage que vous réfléchissez au sujet de leur vie, que vous les trouvez importants.  Peut-être devrez-vous regarder au travers de beaucoup de ténèbres, mais Dieu fait cela aussi .  Si vous dites : Seigneur, je vois tant de péchés, tant d’injustice dans ces personnes, le Seigneur vous répondra : « Demandez-Moi ».  Vous demanderez alors : « Seigneur Jésus, apprends-moi à regarder à travers toute cette injustice et à voir le cœur de ces personnes.  Quels sont leurs besoins ? »  Le Seigneur veut vous apprendre cela.
 
Cette semaine, je fus appelé par notre frère Joop.  Il est dans un centre chrétien pour drogués.  C’est la première fois qu’il m’appelle depuis son internement il y a deux semaines.  Il vit des moments très difficiles car il doit se désintoxiquer . Il m’a dit : C’est terrible, c’est l’enfer.  Et je sais ce qu’il veut dire car il a été très loin.  Cependant, il doit continuer.  Comment pourra-t-il?  Cela fait 30 ans qu’il se drogue, 30 ans.  Il a déjà essayé d’arrêter tant de fois.   Comment pourra-t-il s’en défaire complètement et commencer une nouvelle vie ?  Maintenant, il a choisi de vivre une nouvelle vie.  Et cela sera possible car le Seigneur le fait participer à sa guérison.  Savez-vous ce que Joop m’a donné ?  Un texte de Jérémie 33 v. 3 : «  Invoque-Moi et Je te répondrai ; je t’annoncerai de grandes choses, des choses cachées que tu ne connaissais pas. «  et puis le verset 6 : » Mais voici : je lui accorderai un rétablissement total ; je les guérirai et je leur ouvrirai une source abondante de paix et de fidélité »  Ce sont toutes des promesses que le Seigneur m’a données, disait Joop. Le Seigneur exerce ses mains au combat.  Car c’est un combat pour lui que de pouvoir revivre une vie normale.  Il vous remercie de toutes les lettres que vous lui avez envoyées.  Il a encore besoin de nos prières mais il doit faire des choses lui-même.  Et parce qu’il le veut et le fait, il peut être aidé par les personnes qui le soignent.  Dieu l’aide à travers ces personnes.
Chers frères et sœurs, ceci est un principe : c’est dans la mesure où nous prenons un engagement très précis, c’est dans cette mesure-là que le Seigneur nous aidera et exercera nos mains.  Et la chose pour laquelle Il vous appelle ou vous a appelé, il vous rendra capables de la faire  Car Il reste auprès de Son peuple.
Si Dieu vous a accordé quelque chose et si vous en êtes tout à fait certains dans votre cœur,  si vous savez que c’est une parole du Seigneur pour votre vie, sachez que Dieu est fidèle. Cette promesse vaut jusqu’à ce qu’elle se réalise et que le Seigneur puisse la réaliser avec vous.  Cela se fera avec vous et cela commence en tout petit.  Ce petit peu que vous pouvez déjà voir .  Dieu exerce vos mains au combat. Vos mains . Votre vie.  Votre existence.  Laissez Dieu exercer vos mains.  AMEN.
 
Prions :
Seigneur Dieu, nous voici.  Veux-tu nous aider à réaliser cette parole.  Seigneur Jésus, nous avons grand besoin de toi.  Nous avons besoin de ta grâce et de ta force.  Seigneur Jésus, exerce nos mains.  Aide-nous à voir les moments où Tu veux nous exercer afin que nous soyons disponibles.
Seigneur Jésus, parle  et rend capables.  Aide-nous à mettre en pratique ce que nous savons.  Afin que, à travers nos vies, d’autres puissent voir la lumière. C’est comme cela que nous voulons vivre dans ce monde.  Nous prions pour Joop et aussi pour d’autres personnes qui sont dans les combats. Seigneur Jésus, veux-tu parler dans ces durs combats et veux-tu aussi nous aider à raconter dans Sion l’œuvre que tu fais dans nos vies.  Veux-tu nous guider. Parle-nous, parle à travers nous de sorte que des personnes apprennent à te connaître et qu’elles aient part à ta gloire, ta lumière et ta joie.  Nous nous bénissons mutuellement.  Seigneur nous savons que tu pourvoiras et nous nous y attendons. Au nom de Jesus, le vainqueur, le souverain de vie, le roi qui règne.  Alleluia.  AMEN.